Association Accueil-Rencontre-Culture

Histoire de l’association Accueil Rencontre Culture

ET SI ON SE SOUVENAIT DE LA NAISSANCE DE l'ARC ET DU SITE ?

 

En 1966, un groupe d’habitants de Saint-Rémy-lès-Chevreuse a considéré que la vie sociale dans la commune, à cette époque, était très négligée. C’est à l’initiative de ces quelques personnes que le “groupement d’Action Sociale” fut fondé (sous la loi de 1901).

Cette association a été, entre autre, à l’origine de la création de la “Maison des Jeunes”.

J’ai adhéré fin 1968. Le président en était Monsieur POMMERET. Un petit groupe de dames assurait la permanence, le samedi matin, dans le hall de l’ancienne mairie, à la place de la Croix Rouge actuelle. Nous étions là pour répondre à toutes sortes de questions pratiques non administratives : adresses de colonies de vacances, associations, femmes de ménage… etc. Nous avions établi un fichier et essayions de trouver, dans la semaine, les réponses que nous ne pouvions donner sur le champ.

Les mois passant, pour différentes raisons, le nombre d’actives s’amenuisait et le tour de permanence revenait de plus en plus rapidement. Monsieur POMMERET, souffrant d’une affection qui devait l’emporter très vite, je suis devenue présidente.

L’élan généreux de début ne trouvait guère d’écho et le recrutement devint difficile. Il me semblait cependant qu’à Saint-Rémy-lès-Chevreuse beaucoup de femmes disposant de temps libre souhaitaient trouver l’occasion de rencontres, mais comment les toucher ?

J’essayai d’élargir notre horizon en nous affiliant aux “Associations Familiales”. Cela répondrait-il aux besoins des familles de la ville ?

Ensuite, j’ai proposé de créer un “Club Féminin”, proposition qui fit fuir les messieurs du bureau. Nous étions en 1970. Heureusement, Madame GORISSE, mère de Francis et de Michel et Madame SMITH m’ont soutenue. Sur le conseil de celles-ci, je suis allée voir notre député d’alors : Madame THOME-PATENOTRE, à sa permanence de Chevreuse. Elle m’a proposé de rencontrer la présidente du club d’accueil de Rambouillet, ce que j’ai fait avec plaisir.

Il fallait, pour débuter, organiser une réunion sur un sujet qui accroche, un sujet à “l’ordre du jour” : le travail des femmes. Je connaissais une association C.E.T.R.A.F. aujourd’hui disparue, qui organisait des stages de formation spécialement pour les femmes et dont le président, Monsieur RENARDET, par ailleurs chargé d’enseignement à l’école des Hautes-Etudes, avait écrit des travaux sur le sujet.

Deux réunions eurent lieu le même jour : après-midi et soirée. Nous eûmes 35 personnes chaque fois. Ce chiffre peut paraître dérisoire en 1990, à l’époque il nous parut un franc succès, d’autant mieux que la participation fut active et enthousiaste. A l’issue de la réunion, à la question : quand se retrouve-t-on ? dans un mois ? la réponse fut péremptoire : mais non, toutes les semaines !

Se rencontrer toutes les semaines impliquait l’idée d’activités communes. Au départ, il fallut s’informer des désirs de chacune afin d’y répondre et aussi que les connaissances particulières profitent à toutes. Ce fut facile tellement la volonté de participation était grande.

En 1971-72 , le vocable “Groupement d’Action Sociale et Familiale” toujours en vigueur devenait obsolète, le club féminin étant le seul effectivement en fonction. Par ailleurs, je suis allée plusieurs fois à des réunions générales de “l’Accueil des Villes Françaises” dont le club de Rambouillet faisait partie, pensant y pêcher des idées et des occasions d’échanges.

Le mot “Accueil”, porte ouverte à tous, me semblait très important. Pendant une assemblée générale, toutes les présentes participèrent à la recherche des mots suivants, afin de définir un titre original pour notre Association, ce fut ACCUEIL, RENCONTRE, CULTURE.

 

L’ARC était née.

 

Jeannette BRASIER

Présidente d’Honneur

 

LE NOUVEAU SITE DE L’ARC

 

 Le premier site internet destiné à l’ARC de Saint-Rémy-lès-Chevreuse a été mis en service dès 2002, à la demande du président Jacques BRESSON. Réalisé et maintenu avec Dreamweaver par Serge LEPROUST (futur président), puis par Robert KLITTING, sur leur ordinateur personnel, transféré chez l’hébergeur AMEN, ce site rudimentaire comportait essentiellement la description des activités, mise à jour à l’occasion du Forum des associations.

En 2007 fut décidée la création d’un second site, confiée à Daniel GRIFFEL, un animateur bénévole ; réalisé avec le CMS [1] Joomla!, il était hébergé chez l’opérateur OVH [2] et présentait toujours les activités offertes aux adhérents, mais agrémentées de photos et complétées par la mise en ligne de documents – dont les ARC’tualités. Il offrait aussi l’avantage d’être géré par plusieurs administrateurs.

Des limites en volume de données et des difficultés inhérentes aux processus d’évolution et de mise à jour sont assez vite apparues, en même temps que baissait la fréquentation du site par les internautes.

Aussi, l’ARC, sous la présidence d’André VAN DEN BERGHE, s’est adressé début 2017 à un prestataire spécialisé (Claire-Design) pour concevoir un nouveau site répondant mieux à ses besoins actuels, exprimés dans un cahier des charges. Si l’hébergeur a été conservé, c’est par contre le CMS WordPress [3] qui a été mis en œuvre.

La réalisation d’un tel site s’étalant sur 16 à 18 semaines, c’est dès l’été 2017 que nous avons pu prendre connaissance des premières maquettes, et nous faire une idée assez précise de la présentation et du contenu de notre futur site. Les aléas et les délais de fourniture des informations pour alimenter le contenu n’ont finalement permis l’ouverture publique du site qu’en janvier 2018.

 

[1] Le CMS (en anglais Content Management System, en français Système de Gestion de Contenu ou SGC) est un outil qui permet de créer et de mettre à jour la structure d’accueil d’un site internet, en utilisant pour ce faire un ou plusieurs langages de programmation spécifiques, tels HTML, CSS, PHP…

[2] OVH est un « hébergeur » français, c’est-à-dire une société disposant d’un parc d’ordinateurs suffisant pour stocker les données des sites clients et exécuter leurs traitements ; il en garantit également la sécurité et la sauvegarde. Créé en 1999, OVH est actuellement l’un des plus grands hébergeurs mondiaux, avec plus d’un million de clients dans 19 pays.

[3] Utilisé par environ un tiers des sites web dynamiques dans le monde, WordPress permet de gérer un très grand nombre de pages sans se bloquer.

 

L'association en photos

 

 

Haut de page